• Accueil
  • > Les aventures de Mme, Melle, Mr Pas-De-Bol

Archive de la catégorie ‘Les aventures de Mme, Melle, Mr Pas-De-Bol’

Une journée de travail de Melle Pas-De-Bol

Dimanche 27 avril 2008

Et oui, vendredi n’était pas vendredi treize. Pourtant cette journée en avait les allures pour Melle Pas-De-Bol. Vendredi dernier, Melle Pas-De Bol est prise par des envies de grands ménages : elle se lève de bonne heure pour faire son petit ménage, préparer ses affaires pour le week end… Bref rien de bien original. Vient alors l’heure de partir au travail. Elle franchit le pas de la porte quand elle aperçoit dans la rue sa magnifique voiture appelée par ses soins : Titine. Titine a fait les 400 coups avec Melle Pas-De-Bol. Que d’aventure elles ont vécu ensemble… Mais tout cela est une autre histoire. Titine était absolument splendide dans cette rue et Melle Pas-De-Bol était en train de la contempler quand elle se rend compte que quelque chose cloche !!! Le pneu arrière a une drôle de tête… Normal, il est crevé. Youpi !!! La journée commence. Il faut changer le pneu. Heureusement, sur son lieu de travail, la demoiselle connait un spécialiste de la question du pneu. Elle prend quand même la voiture (pour 50 m pas de problème). Elle la dépose devant le garage avec un petit mot expliquant la situation et demandant le changement de la roue à la personne habilitée.

 En attendant d’avoir une réponse, elle va faire les quelques photocopies qu’elle a à faire… Elle prend ses feuilles et les mets sur la photocopieuse. Le message suivant s’affiche : « un problème technique a été détecté, veuillez contacter l’asistance technique ». Trop bien. Obliger d’aller dans un autre service pour faire les photocopies.

 En regardant son bras pour ne pas être en retard pour un rendez vous important, elle se rend compte que en plus de toutes ces aventures, elle a oublié sa montre… Rien de bien surprenant mais très embêtant quand on joue avec le temps. Après la montre, le sac à main sera lui aussi oublié à la cantine !!! En plus d’être malchanceuse, Melle Pas-De-Bol est tête en l’air (ce qui n’arrange pas les choses).

Ce n’est pas grave, l’optique d’un superbe week end l’enchante et lui permet d’oublier ces désagréments. Mais elle a oublié qu’une journée qui commence de cette façon a de fortes chances de se terminer de façon identique.

 A la fin de son travail, elle va voir une collègue et raconte son aventure de la voiture. Et là, le sommum de la journée arrive : la personne qui devait changer le pneu est malade ce jour là. Melle Pas-De-Bol panique. Charger la roue, pourquoi pas. La théorie est connue. Normalement rien de bien compliquer mais comment avoir la force de déboulonner le pneu ? Il faut trouver un homme fort. Aucune autre solution possible. Il faut chercher. Après toutes ces mésaventures, la chance sourit à Melle Pas-De-Bol, un collègue accepte de l’aider et de la dépanner pour qu’elle puisse partir en week end.

 Le comble de cette histoire est que la roue avait un boulon enfoncé dans ce pneu arrière droit. Six mois auparavant, c’était un clou dans le pneu avant gauche !!! Il faut savoir innover !!!

Melle Pas-De-Bol et l’Ampoule

Vendredi 28 mars 2008

9x3ucauydfc8cap44pl7cah2miq2ca321j42cawg4iiocaq70trqca1dmy9bcaumaq7scav2jngecakcb7xuca81m7rdcaoglsfdcayu75rccayl61jrcab0rvy4caut1lu7cap8hwoycaimlkdtca2ujl0g.jpg

Ce titre pourrait faire penser que Melle Pas-De-Bol a eu une idée lumineuse et bien non !!! La lumière ce soir-là ne fut pas. Melle Pas-De-Bol, après avoir fait deux heures de sport, tente de monter (très difficilement) les escaliers. Une fois arrivée en haut, une seule idée lui traversait l’esprit : prendre une douche et se faire un bon repas mais avant, calin à Poupouille, le lapin. Etant dans la salle à manger, la demoiselle se dirige vers cette pièce, et allume la lumière (et oui à 22h, la nuit est tombée depuis longtemps). L’interrupteur s’abaisse et PING. Un petit bruit caractéristique retentit : celui de l’ampoule grillée. Oups la boulette. Il faut trouver une ampoule neuve et évidemment : il n’y en a plus. Pourquoi ne pas prendre l’ampoule du plafonnier de la cuisine puisqu’un néon se trouve en dessus de l’évier pour compenser. L’idée ayant fait son apparition, comment mettre en application la théorie !!! Petit détail important pour comprendre le décallage etre théorie et pratique : le plafond est à 3m du sol !!! Même une chaise n’est pas suffisante !!! Il faut aller chercher un escabeau. Pas de souci, il y en a un en bas… Elle redescend alors les escaliers, les remonte avec l’escabeau. Evidemment, il ne passe pas la porte à moins de le coucher. Une fois, l’escabeau entré dans la cuisine, la personne en question monte dessus dans le noir, décroche l’ampoule. Melle Pas-De-Bol va dans la salle à manger avec son ampoule et son escabeau. Elle remet son ampoule et heureusement elle fonctionne. Ouf l’honneur est sauf !!!

123456