Archive de la catégorie ‘Mystere historique’

L’auberge Rouge, l’énigme dePeyrebeille

Vendredi 20 juin 2008

Les faits : Au milieu du XIXème siècle, un couple et son serviteur sont décapités. Le motif de cette exécution porte sur une série de meurtres attribués aux trois protagonistes.

 Le couple en question s’installa avec ses filles dans une auberge. Mais très rapidement, des corps sont retrouvés, des rumeurs circulent sur l’auberge et ses propriétaires. Des crimes crapuleux leur sont attribués ainsi que des menaces qu’ils auraient proféré afin de piller leur visiteur. Ces bruits qui courrent aboutissent à un procès. Les « témoins » se multiplient, se succèdent dans le tribunal afin d’écrouer les trois accusés. De nouvelles personnes apparaissent, contant toutes des récits terrifiants :

  • un voyageur dit avoir vu un pauvre mendiant se faire massacrer le crâne à la masse

  • un voyageur poignardé

  • des corps bouillis dans une marmite.

Les habitants apportent des témoignages à leur gré après des années de silance, prétextant des menaces pour leur vie, des oublis et amnésies. Beaucoup viennent pour l’événement. Les accusés sont ensevelis par des accusations en leur défaveur.

 Le verdict du procès est sans appel : coupable. Le recours tant rejeté par Louis Philippe, les accusés sont exécutés à Peyrebeille.

L’actualité : Pourtant, des passionnés veulent élucider le mystère. Face aux hésitations, aux silences n’est-il pas possible que l’affaire ait pris une ampleur démasurée ? Les victimes supposées du couple ne sont-elles pas dues aux dangers des voyages de l’époque (brigand…) ? L’encre a coulé d’autant plus que les archives de ce procès ont étrangement disparu.

Les livres et les films se sont multipliés. Fernandel a été un des acteurs de ces films tout comme Josiane BALASKO et Christian CLAVIER dans des registres très différents (je dois avouer que je n’ai vu ni l’un ni l’autre). La comédie a réutilisé ce drame. Les écrits se sont également multipliés. Dans celui que j’ai lu, une restitution du procès est faite. Des détails sont présentés mais ce qui est décevant dans cet ouvrage, c’est que l’objet du livre est normalement la remise en cause de ce jugement. Celle-ci n’arrive que dans les dix dernières pages, n’apportant aucune preuve de l’innocence ou de l’accusation des trois personnes.

Napoléon empoisonné ???

Mercredi 19 mars 2008

Quel mystère !!! Un mystère qui perdure depuis un siècle et demi.

Napoléon Bonaparte s’illustre, fin du XVIIIème siècle, début du XIXème , par ses exploits militaires. Il profite de ses succès, de sa popularité pour devenir premier consul après son coup d’état de 1799. Il accède au pouvoir, se fait couronner empereur en 1804 afin d’assouvir ses ambitions personnelles. Il multiplie les conquêtes (Wagram, Iéna…) et s’impose à l’Europe. Il nomme ses frères à la tête des différents royaumes conquis ce qui n’est pas sans révolte (Notamment en Espagne contre Jérôme). Cette politique d’extension nationale a fait de Napoléon 1er un personnage compelxe.

Des sentiments, des opinions très divergentes se sont créés autour de sa personne : prfois il est apprécié, parfois il est détesté. Parmi ses ennemis, les prussiens, russes, autrichiens mais aussi les anglais parviennent à venir à bout de Napoléon. Après plusieurs défaites, il doit abdiquer et s’exiler à l’île d’Elbe. Après une tentative de retour (les Cents jours) qui se solde par un échec, il est envoyé sur l’île de Sainte Hélène en 1815 (île appartennant aux Anglais). L’île sera son tombeau six ans après son arrivée. Son corps sera rapatrié en France par Louis Philippe.

 Tout le monde savait Napoléon atteint d’un cancer de l’estomac (expliquant les nombreuses représentations avec la main sur le ventre). Pour certaines personnes, cette maladie est à l’origine de la mort de l’homme. Pourtant des suspicions apparaissent. Au vue et aux yeux d’un grand nombre de personnes, la mort de Napoléon est mystérieuse, prématurée. Les historiens se penchent sur cette énigme et ajoutent un indice dans l’équation, un détail pouvant justifier la thèse de l’assassinat de l’empereur déchu : les cheveux de Napoléon ont une contenance en arsenic très largement au dessus du taux normal.

Les anglais l’auraient-ils fait assassiner de peur qu’il reprenne sa place en France ? Si oui , qui auraient pu verser ce poison quotidiennement dans l’alimentation ? Tous les doutes vont vers le serviteur ! Qui mieux que lui, grâce à son contact constant avec l’empereur, aurait pu se débarrasser de ce personnage gênant !!!

Pendant de nombreuses années, cette théorie a été retenue. Pourtant, les derniers résultats d’étude viennent chambouler certaines idées reçues et élucider un mystère qui a divisé pendant longtemps le monde scientifique. Il y a un mois, des chercheurs ont réalisé des analyses permettant enfin d’être fixé sur cette idée. Le taux d’arsenic est d’après eux … normal pour l’époque. Que veut dire ce normal ??? Certes, le corps  de Napoléon a une concentration d’arsenic anormal pour notre époque. Au début du XIXème siècle, de nombreux objets de la vie quotidienne contiennent de l’arsenic et l’inoculent par simple contact au corps humain. Napoléon a donc été la victime des objets de son environnement et du temps mais pas d’un mystérieux assassin.

12